Comment nous nous sommes Retrouvés en PMA / FIV


Les médicaments et examens médicaux sont nombreux en procréation médicalement assistée et fécondation in vitro

Nous avons décidé un peu après nos 30 ans de fonder une famille, mais, comme je l'écrivais dans l'un des posts précédents, cette année là en elle-même n'était pas du tout propice à ce projet. L'année d'après, en 2016, je retrouve une gynéco (ma précédente étant partie à la retraite), un petit bout de femme bien dynamique conseillée par une amie, elle parle fort, est un peu brute de décoffrage de prime abord (comme ma pote lol !), mais quand même précise et attentionnée dans ses gestes techniques, après elle ne fait pas de chichis dans ses paroles ou son attitude (toujours comme ma pote mdr ! 😂), cela me va bien ! Elle m'enlève mon stérilet en fin d'année et c'est parti pour la grande aventure ! Je suis confiante : ayant un stérilet depuis mes 21 ans je n'ai pas de traitement hormonal pouvant perturber mon cycle, je n'ai jamais eu aucun problème gynéco (pas même une infection urinaire !), j'ai des règles régulières et vraiment tranquilles niveau douleurs ce qui laisse présager plutôt du bon ! 💪 2017 passe ... et rien ne se passe justement ! 😅 Bon, on sait qu'il faut bien 6 mois voire 1 an pour un couple de notre âge donc on ne s'inquiète pas trop mais on commence quand même à prendre un peu les choses en main en installant une appli pour checker les cycles de fécondité et être dans les bons jours ! Bon c'est pas forcément très glamour tout le temps mais on sait que c'est pour la bonne cause, même si cela fait bizarre parfois de "programmer" ce genre de moment ! On arrive en 2018, on passe les premiers mois de l'année et on commence à se dire que c'est un peu long ... Certes on ne fait pas les "lapins" non plus pendant les jours J du cycle mais on "donne de notre personne" (expression de ma gynéco FIV, j'adore lol ! 😅) suffisamment régulièrement pour que l'on commence à s'interroger. 🤔 Je revois donc ma gynéco à la fin du printemps pour voir quelle suite donner à tout cela. Je me souviens qu'elle m'a demandée : "Mais, vous vivez bien régulièrement avec votre conjoint ?" Moi : "Euh ben oui !" 😶 Elle : "Non mais je vous demande car j'ai parfois des femmes de militaires en mission qui s'inquiètent mais leurs conjoint sont parfois absents pendant des mois !" Ah ben oui forcément cela risque de beaucoup moins bien marcher lol ! 😆 Du coup elle nous prescrit un bilan complet de fertilité, histoire d'écarter tous soucis, ou au contraire d'avoir des pistes. Elle insiste bien : "Bon c'est des tests pour vous et pour monsieur aussi, car on se concentre toujours sur les femmes mais y'a pas de raisons !" Je me souviens lui avoir répondu : "Clairement s'il y a un souci je pense que c'est plutôt de mon côté car mon chéri a un frère jumeau et ils n'ont pas eu de soucis pour avoir leur enfant ..." Elle très catégorique : "Ah ben ça, ça ne veut rien dire !" Bon, je ne suis pas très convaincue, mais l'idée à la base était surtout d'être rassurés, donc effectivement autant éliminer toutes les hypothèses et faire tous les deux la batterie complète de tests ! Elle me demande déjà si je veux faire les examens à l'hôpital ou en clinique, assez spontanément je lui dis "Peut-être en clinique, il y aura moins de délais non ?", elle me répond "Ah ça c'est sûr !", bon et bien go, on part sur la clinique ! Elle me donne toutes les coordonnées, et c'est parti pour un examen de l'endomètre + une hystérosalpingographie pour moi et un spermogramme pour mon chéri, ainsi que toutes les sérologies de IST/MST pour chacun. Je ne me souviens plus exactement des délais, mais pour les examens je dirais de l'ordre de 3-4 semaines environ, donc plutôt rapide ! Nous faisons les sérologies en premier car il y a juste à aller au labo, tout est OK, on n'a pas la syphilis lol, tout va bien ! 😁 Je passe une échographie pour vérifier l'endomètre, mise à part la position un peu particulière devant un gynéco homme (je ne suis pas habituée ! 😳), l'examen est assez anodin et totalement indolore. Il me dit que tout est parfait, j'apprends par la suite que je suis tombée sur THE spécialiste de l'endomètre dans la région, nickel ! Quelques jours après vient l'hystérosalpingographie, pour moi le nom a été aussi barbare que l'examen ! 😵 Il est réalisé par un radiologue et permet de visualiser l'utérus et les trompes de Fallope grâce à un produit de contraste injecté dans l'utérus via une sonde. Apparemment c'est indolore dans la plupart des cas, je me souviens d'ailleurs qu'une amie en PMA quelques années avant moi m'avait dit ne rien avoir senti et ne même pas vraiment s'en souvenir. Mais pas Bibi, forcément mdr ! 😆 Déjà quand le radiologue a passé le col avec le produit je me souviens avoir un peu couiné, mais en plus j'avais une trompe très légèrement bouchée, et là franchement je l'ai senti passé, au sens propre lol !! 😖 Bon, la bonne nouvelle dans tout cela est que le médecin m'explique que le fait que l'examen ait désobstrué la partie bouchée de la trompe peut améliorer les chances de grossesse, yes ! Mon chéri a rdv quelques jours après pour son spermogramme, grand moment de kif comme vous pouvez vous en doutez (c'est tellement sexy les salles de recueils des labos lol !), mais au moins ça c'est fait ! On reçoit les résultats quelques jours après, et là, la cata, mais genre vraiment !! 😱😱😱 Selon l'OMS, le seuil de fécondité masculine se situe au-dessus de 39 millions de spermatozoïdes par recueil (ce chiffre étant un minimum), dans notre cas le chiffre était de 4 millions, voilà voilà ... 😓 On parle alors de "oligospermie" (quantité anormalement faible de spermatozoïdes) en-dessous de 20 millions, dans notre cas ce sera oligospermie sévère doublée d'asthénospermie, c'est-à-dire une faible mobilité des spermatozoïdes. Ce verdict nous tombe dessus comme une enclume. Comme j'expliquais plus haut, on avait fait les tests plus par "sécurité", on n'imaginait pas du tout avoir des soucis de fertilité, et encore moins du côté de mon chéri ; déjà par le parallèle avec son jumeau, et surtout car c'est quelqu'un de sportif, qui ne boit pas, à l'époque il fumait mais 1 à 2 cigarettes seulement par jour, et avec une bonne hygiène de vie. On a néanmoins compris avec le recul qu'il s'était totalement détraqué la santé avec un burn-out non diagnostiqué, d'où trop peu de sommeil, beaucoup trop de stress, cela lié à la surcharge d'activité, de sport, et une colopathie associée à régime alimentaire qui ne lui convenait pas du tout, bref la totale !! À ce jour nous n'avons pas refait de spermogramme mais nous avons changé énormément de choses dans notre façon de vivre et nous sommes persuadés que les résultats, même s'ils n'atteignent pas le seuil de fertilité, seront largement meilleurs ! Suite à ce verdict je reprends illico presto rdv avec ma gynéco pour voir la marche à suivre et surtout pouvoir poser mes questions car comme vous pouvez l'imaginer mille films se passent dans ma tête ... 🤯 Elle m'explique que vu les résultats effectivement c'est case PMA direct car les chances de concevoir naturellement sont quasi-nulles. À nouveau, elle me demande si je veux faire le parcours à l'hôpital ou à la clinique, j'avoue ne même pas y avoir réfléchi en amont mais décide de partir sur la clinique. Comme dit précédemment je savais que les délais seraient moins longs, et la gynéco PMA de la clinique m'avait aussi été conseillée, contrairement à celui de l'hôpital qui n'avait pas vraiment bonne réputation (cela s'est confirmé avec des amies par la suite !). Et puis il y a autre chose ... J'ai presque un peu honte de vous l'écrire car cela peut sembler vraiment idiot ... Mais en réalité j'avais une cliente qui était en PMA à l'hôpital et elle avait une hygiène vraiment DÉPLORABLE. 😱 Non, en fait disons le clairement, elle puait DE OUF 🙊 (!!!) et avait limite les dents à la Jacquouille, franchement rien que l'idée de me retrouver au même endroit me dégoutait totalement !! 🤢 Je sais bien qu'ils nettoient entre les patients, mais non là c'était juste pas possible psychologiquement parlant ! 😅 Nous sommes ainsi fin juin 2018, et on réalise que les choses vont être plus compliquées que prévues ... 😰 On aura notre premier RDV à la clinique en juillet, mais la suite dans un prochain post ! 😉 Et vous, avez-vous eu des difficultés inattendues dans votre projet d'enfant ?